Les lésions du ligament croisé

Le ligament croisé antérieur (LCA) est constitué de fibres élastiques situées au milieu du genou et tendues entre le tibia et le fémur. L’orientation de ces fibres explique que son rôle essentiel est d’empêcher l’avancée du tibia par rapport au fémur ainsi que sa rotation. Il a un rôle de stabilisateur du genou.

Les ruptures des ligaments du genou surviennent surtout après un accident sportif (football, basket, ski, athlétisme, sport de combat…) mais peuvent aussi survenir dans n’importe quelle circonstance où le genou est soumis à une entorse brutale. Le ligament le plus souvent rompu est le ligament croisé antérieur mais d’autres ligaments (ligaments latéraux, ligament croisé postérieur) peuvent être lésés.

Marrakech med 266La rupture du LCA peut entraîner un épanchement de sang avec gonflement du genou et surtout une instabilité du genou qui se dérobe lors de la marche ou lors de la pratique sportive. Le patient ne peut plus utiliser son genou avec la même assurance que d’habitude.

Des lésions méniscales peuvent s’associer à une rupture de ligament croisé du genou.

A plus ou moins long terme, l’instabilité antérieure par rupture du LCA peut entraîner des lésions des ménisques et du cartilage avec un risque important d’arthrose du genou.

En cas de rupture du LCA, plus l’activité physique ou sportive est importante, plus les risques d’instabilité sont élevés (en particulier les sports d’équipe et de combat).

Le ligament croisé postérieur (LCP) peut aussi se rompre lors d’une entorse du genou ou lors d’un choc violent sur le devant du tibia. Le genou peut dans ce cas là devenir instable mais moins fréquemment que lors d’une rupture du ligament croisé antérieur. Par contre, le risque d’arthrose à moyen terme est plus important.